Coaching d’Entreprise « Atelier de Direction »

18 Juin 2018

Impulser de l’énergie dans l'entreprise 

Le « véhicule » de toute évolution est le projet et son carburant : l’enthousiasme ! Ne dit-on pas de quelqu’un d’enthousiaste qu’il est rempli d’énergie ? Cette énergie-là est une denrée très précieuse pour l’entreprise. Ceci est tellement vrai qu’il n’y a pas de succès sans enthousiasme. Or cette énergie particulière, celle-là même qui alimente le mental des sportifs ne s’achète pas ! Elle se crée. Elle se crée et s’entretient. Qui peut la créer ? Celui ou celle qui est au centre du jeu : le Dirigeant ou le Responsable de la zone. C’est lui qui crée le contexte, avec son équipe rapprochée, il transmet la vision et impulse l’énergie.

Certains dirigeants savent dans leur ADN, que l’évolution de l’entreprise passe aussi par celle des individus qui la composent et ils savent aussi qu’un escalier se balaie par le haut, c’est pourquoi, ils font le choix du de type « Atelier de Direction ».

 

Le Coaching d’entreprise (Atelier de Direction) un outil au service des forces vives de l’entreprise

La volonté et le désir humain sont les moteurs de l’entreprise, ils l’ont toujours été et tant que nous ne serons pas devenus des robots, ils le resteront. La volonté et le désir humain représentent une force incroyable. Que la spirale soit évolutive ou récessive. Dans le cas d’une spirale négative cette force se retourne sur elle-même et s’autodétruit. C’est aussi simple que cela. Comme dans un mouvement d’aïkido où la force s’enroule autour de l’articulation immobilisée par l’adversaire, autour d’un point de douleur où le bras casse.

Dans l’entreprise le point de douleur correspond à la peur qui alimente des stratégies de fuite ou d’attaque, et ce au niveau le plus instinctif. 

 

Pourquoi un Coaching d'Entreprise de type « Atelier de Direction » est-il la première action à mener pour impulser de l’énergie dans l’entreprise ?

Citons Sun-Zu. L’art de la guerre

" Si les généraux ne sont pas formés à fond, ils fléchiront intérieurement face à l’ennemi."

" Si les officiers ne sont pas soumis à un entraînement sévère, il seront hésitants et inquiets au combat."

De nombreux dirigeants sont confrontés à cette problématique de dynamique humaine « morose » amputée de sa joie de vivre et ne savent pas comment inverser la spirale. Ils ont essayé de nombreuses choses : formations présentielles, incentives, prévention des risques psycho-sociaux (RPS), mise en place de primes et autres gratifications en nature, etc.

Toutes ces mesures sont utiles, mais nous sommes bien obligés de constater qu’elles produisent des effets à court terme quand elles ne rendent pas les gens de plus en plus exigeants.

Pour le dire autrement, avec l’arrivée de la prévention des RPS, on s’est mis à vouloir protéger de plus en plus les gens. En soi, ce n’est si pas mal. Pour autant le marché  n’est pas protecteur, ;mais plutôt féroce.

Ne parle-t-on pas de guerre économique ? Or, en période de « guerre » on a besoin de personnes solides, « armées » non seulement pour adopter des positions défensives, mais aussi pour monter à l’assaut, les abris de papier ne sont d’aucun secours. pour se protéger des « balles »

Mon point de vue est que notre monde de plus en plus rude, a besoin de gens musclés, qui ne vont pas chavirer au moindre coup de vent. Quand je parle de personnes musclées, je parle d’état d’esprit, d’attitude, de softs skills ou compétences comportementales, qui ne s’acquièrent pas en lisant un livre ou à l’issue d’une formation de deux ou trois jours.

Les compétences comportementales ne sont pas enseignées sur les bancs de l’école (ni la petite, ni les grandes), muscler les softs skills fait donc partie de la mission des managers.
Mais eux non plus, n’ont pas appris à le faire sur les bancs de l’université. Dans la plupart des cas, il ne l’ont appris nulle part et comme
c’est l’une des missions les plus difficiles des managers, ils ont tendance à trouver tout un tas de raisons pour ne pas s’en occuper.

 

 

Renforcer les Softs skills

Nous travaillons sur les softs skills depuis 30 ans (nous les appelions : compétences   transversales), 30 années d’expérimentations et de pratiques terrain desquelles est né BMS©, un programme en ligne spécialement dédié aux managers.  BMS© a la particularité  de renforcer les softs skills des managers mais aussi de leur donner les outils pour muscler  celles de leurs collaborateurs.

 

Au final, BMS© va vous aider à créer une culture d’entreprise avec des gens bien dans leurs baskets qui produisent de bons résultats. Pas d’usine à gaz, simplement une approche complète, outillée conçue pour produire des résultats durables. Je dois toutefois vous prévenir d’une limite : Vous n’obtiendrez pas les résultats, si, vous n’impulsez pas le mouvement vous-même. C’est pourquoi le Coaching d'Entreprise de type Atelier de Direction est la première étape.

Cliquez ici pour voir les programmes